Tout va bien, ce n'est que du bonheur



Qu'est-ce qu'on aimerait toujours "travailler" en bénéficiant d'un tel plaisir à chaque fois. Je m'aperçois que c'est très souvent le cas dans la relecture-correction des auteurs autoédités, et cela s'est une nouvelle fois confirmé avec le dernier roman de Marjorie Levasseur "Tout va bien, je t'aime" paru le 16 septembre 2017.

Déjà, le pourquoi j'avais déjà été conquis par les précédents romans se confirme une nouvelle fois : Marjorie Levasseur sait raconter une histoire, le lecteur y est tout de suite plongé, il sait rapidement qui sont les personnages, dans quel décor, dans quel environnement ils évoluent. Clémence et Frédélian, et cette fois-ci Nathanaël et Nanou de manière plus approfondie, nous nous sommes attachés à ses personnages remplis d'humanité, de bonté, de générosité. On y retrouve aussi ce côté attendrissant du mélange des générations, de la tolérance de l'autre, du respect des différences. Et puis elle y traite de sujets difficiles sans jamais tomber dans la facilité, ni la complaisance.

On imagine d'ailleurs qu'il y a beaucoup de l'auteur à travers ses romans. La plume de Marjorie Levasseur a encore gagné en maturité, j'aime vraiment son écriture, simple (dans le bon sens du terme), limpide, où la langue française est vraiment bien respectée, le vocabulaire bien choisi. Je ne sais si la page des "héros des Lilas" est refermée, mais une chose est certaine, il ne faut pas que Marjorie arrête d'écrire, car nous aurions alors un gros manque... :)

Posts à l'affiche
Posts Récents